République démocratique du Congo : les populations du Kasaï oriental bénéficient d’ouvrages d’eau potable financés par le Fonds africain de développement


février 1, 2023

En une semaine, du 31 juillet au 7 août 2022, des ouvrages d’adduction d’eau potable sous financement du Fonds africain de développement, guichet concessionnel de la Banque, ont été remis aux populations dans onze agglomérations de la province de Kasaï en République démocratique du Congo. Ces ouvrages permettent d’alimenter en eau potable 168.815 personnes additionnelles, d’étendre 61,824 mètre linéaire de réseau, de réaliser 123 bornes fontaines et d’accroitre la capacité de stockage de près de 680 mètres cube.

Ces ouvrages ont été réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 1 du Projet de renforcement des infrastructures socio-économiques dans la région centre. Le projet est financé à hauteur de de 140 millions de dollars américains.   

M. François Rubota, ministre d’État, ministre du Développement rural a présidé la cérémonie de remise de matériels. Il avait à ses côtés des autorités locales, notamment les gouverneurs du Kasaï central et du Kasaï oriental ainsi que les bourgmestres et administrateurs des territoires. Il a sensibilisé les populations bénéficiaires sur la nécessité de mettre en place un comité de gestion pour assurer la disponibilité d’une eau potable suffisante et de qualité pour le bien-être des populations.

M. Bruno Zali Zali, expert principal en eau et assainissement de la Banque africaine de développement a également pris part à l’événement. S’exprimant au nom du responsable pays du bureau de la Banque africaine de développement en RDC, il a déclaré que « les ouvrages remis ce jour sont constitués de mini-réseaux d’alimentation en eau potable dans près de 60 localités d’une taille moyenne de 20.000 habitants chacune. Ces ouvrages constitués d’un forage à grand débit et d’un réseau long de près de 7 kilomètres, équipé des bornes fontaines, permettront désormais à plus de 1,2 millions de personnes supplémentaires d’avoir accès à l’eau potable », a-t-il déclaré.

« La Banque africaine de développement, dans l’accomplissement de sa mission, appuie les efforts des gouvernements dans la mobilisation des ressources et des expertises nationales et internationales nécessaires à la réalisation des priorités de développement de ses pays membres », a-t-il poursuivi.

Le Projet PRISE vise de façon générale à créer un cadre minimum de confort pour permettre la stabilisation des populations et poser les bases pour le développement économique de la zone. Le projet comporte trois composantes : le développement des infrastructures (alimentation en eau potable et assainissement, écoles, centres de santé, genre) ; la réalisation d’études de faisabilité et le renforcement des capacités ; la coordination et la gestion de projet.

En termes de réalisations, le projet porte sur la construction et la réhabilitation de 60 écoles, 60 centres de santé et 504 latrines publiques en milieu rural, achevés à plus 90% ainsi que plusieurs infrastructures opérationnelles. Les bénéficiaires directes sont estimés à 3,253 millions de personnes dans les deux ex-provinces du Kasaï, les femmes et les enfants étant les plus ciblés.